Utilisation de VisualSFM

 

Nous allons voir ici comment fonctionne VisualSFM et arriverons à notre première modélisation. Vous devez d’avoir créer un dossier contenant toutes les photos du sujet. Assurez-vous d’avoir des clichés bien focalisés. Le plaisir peut commencer ! Si vous atterrissez sur cette page et que vous ne savez pas comment installer le tout, référez-vous à cet article où j’explique l’installation.

Étape 1 :   Ajout des photos

Il suffit d’appuyer sur cette icône pour ajouter les photos

 

 

 

Si vous appuyez sur l’icône «Thumbails», vous devriez voir vos photos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étape 2 : Trouver les points communs des photos

À cette étape, nous allons demander au logiciel de trouver les similitudes entre nos photos. Pour cela, allez sous l’onglet SFM —-> Pairwise Matching

Choisissez «Compute Sequence Match ». Dans le cas où vous avez bien pris une image pour chacun des angles adjacents autour de votre objet comme je vous ai conseillé. C’est aussi l’option la plus efficace si vos images proviennent des « frames » d’une vidéo. Autrement dit, le logiciel prendra en considération que les images se suivent.  Dans le cas contraire, le traditionnel «Compute Missing Match» fait bien le travail.  Dès l’instant où vous activez la fonction, vous devriez voir votre « log » qui s’anime. Cela peut prendre quelques minutes.

 

 

 

 

 

 

 

Étape 3: Création d’un nuage de point. 

Avant de laisser notre ordinateur s’amuser tout seul durant plusieurs heures, nous devons tester notre alignement de caméras. Nous allons demander la création d’un nuage de point préliminaire. Le processus dure quelques minutes à une heure selon les configurations de votre PC. 

 

Allez à SFM—> Reconstruction Sparse

À la fin de cette étape, vous devriez voir un premier aperçu de votre objet. Généralement, les images devraient se placer tout au tour de votre nuage de points. Sous l’onglet  « View», cochez « Perspective View». Vous pouvez rapprocher/éloigner du résultat avec votre molette de souris et tourner autour en tenant le clic droit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étape 4 : Création d’un nuage de point dense

Attendez l’heure du coucher avant de faire cette étape. C’est vraiment l’étape la plus longue. Votre nuage préliminaire vous semble bien. Alors, il est temps de faire griller vos processeurs.

Nous allons tomber dans les précisions. 

Sous « SFM », appuyez sur «Reconstruction Dense» et sauvegardez le résultat sous un dossier.

Revenez demain et si le processus n’est pas terminé au levé du matin, faites-vous un sandwich au fromage grillé (un « grilled-cheese ») sur vos processeurs. Pensez à lubrifier vos ventilateurs si elle cause trop de bruit.

 

Conclusion

Vous venez d’apprendre à créer des nuages de point qui servira de base pour créer un modèle 3D complet. Ici, nous avons abordé la méthode de base, mais il faut savoir que VisualSFM cache bien des fonctions permettant d’optimiser le résultat et de le personnaliser. Je devrais revenir sur certains points techniques d’ici la fin de l’été 2015.

Déjà, l’aperçu peut être satisfaisant pour une simple visualisation d’un objet en 3D. Dans mon prochain article, nous utiliserons MeshLab pour retravailler le résultat. Nous enlèverons les impuretés et construirons un modèle 3D qui pourra être utilisé dans vos logiciels de modélisation comme Blender ou Maya. Vous pourrez même faire une copie imprimée grâce aux nouvelles imprimantes 3D.   Le modèle de point que vous pouvez voir ici est le Rocher de Grand-Mère [info]. J’ai utilisé plusieurs clichés de plusieurs angles. J’ai donc utilisé l (ne vous inquiétez pas, je vous expliquerai comment partager vos résultats sur le web dans un article à venir) 

1 commentaire

Écrire un commentaire

L'email renseigné ne sera pas publié sur le site.

Quelle est la dernière lettre du mot dptqel ? :